Skip to content
marieeveco

Le soya bon ou mauvais?

le soya bon ou mouvais

Le soya bon ou mauvais? Le soja fait l’objet d’un examen minutieux et de nombreuses personnes évitent de le mettre dans leur bouche parce qu’elles pensent que c’est malsain (pourtant, elles mangeront de la viande transformée qui a été classée comme cancérogène du groupe 1 chez l’homme).

De la même manière que de nombreuses entreprises annonceront leurs produits comme « sans soja » en raison de la peur entourant ce type spécifique de haricots.

Faisons une brève leçon d’histoire sur le soja

La domestication du soja remonte jusqu’en Chine au XIe siècle av. il y a 3 à 4 000 ans.

Ces haricots ont fait leur première apparition aux États-Unis au 18e siècle (il y a donc seulement 200 ans).

Le soya bon ou mauvais?
Le soya bon ou mauvais?

Abordons maintenant la préoccupation numéro un concernant le soja : les œstrogènes

La principale raison pour laquelle le soja a acquis une mauvaise réputation est qu’il contient un type d’isoflavones, appelées “phytoœstrogènes” du mot grec “Φυτό” qui signifie “plante”.

Les phytoœstrogènes imitent les œstrogènes et des niveaux élevés d’œstrogènes peuvent avoir des effets secondaires positifs et négatifs, mais il semble que les phytoœstrogènes tout-puissants aient à la fois des effets proœstrogéniques et anti-œstrogéniques.

Cela signifie qu’ils aident là où plus d’œstrogènes sont nécessaires (par exemple, les os) et font de même là où moins d’œstrogènes sont nécessaires (par exemple, les seins).

Les femmes ont besoin d’œstrogènes pour leur santé reproductive (et plus), mais les hommes ont également besoin de certaines quantités d’œstrone et d’œstradiol (les deux types d’œstrogènes chez les hommes)

Alors, le soja est-il bon pour les femmes, mais mauvais pour les hommes ?

Des études montrent que la consommation d’isoflavones et de soja chez les femmes est associée à :

  • Risque modérément plus faible de développer une maladie coronarienne
  • Réduction du risque de cancer du sein et de récidive et de cancer colorectal
  • Réduction du risque de cancer de l’endomètre et de la vessie
  • Soulager le syndrome de la ménopause
  • Réduction de la perte osseuse dans la colonne vertébrale
  • Soulager les symptômes dépressifs pendant la grossesse

En ce qui concerne les hommes, ni les protéines de soja ni l’exposition aux isoflavones n’affectent les niveaux de TT (testostérone), FT (testostérone libre), E2 (estradiol) ou E1 (estrone) chez les hommes

Une autre préoccupation est que le soja est un OGM (principalement une préoccupation américaine)

OGM signifie Organisme génétiquement modifié.

Le soya bon ou mauvais?
Le soya bon ou mauvais?

La plupart du soja produit aux États-Unis est un OGM et est utilisé pour nourrir le bétail, pour fabriquer de l’huile de soja et comme ingrédient (lécithine, émulsifiants, etc.) dans les aliments transformés.

Cela signifie qu’il y a plus de chances de consommer du soja OGM si vous optez pour la viande, l’huile de soja et les aliments transformés par rapport au soja entier lui-même ou à des choses comme le lait de soja, le tofu, le tempeh et le yaourt de soja.

@miguelthevegan

Tout ce qui porte le label “Biologique” doit être sans OGM, donc en optant pour du tofu bio par exemple, les chances que vous consommiez du soja OGM sont proches de zéro.

Mais attendez, les OGM sont-ils si mauvais ? Certaines plantes OGM ont été modifiées pour améliorer leur valeur nutritionnelle. Un exemple est le soja OGM avec des huiles plus saines qui peuvent être utilisées pour remplacer les huiles qui contiennent des gras trans. Après plus de 20 ans de surveillance par plusieurs pays et chercheurs du monde entier, de nombreuses préoccupations concernant les aliments OGM et leurs effets sur la santé des organes, notre progéniture et notre ADN ont été abordées et testées.

Et devine quoi? On a découvert que les OGM ne présentaient aucune toxicité. Vous pouvez toujours consommer du soja sans OGM en suivant les informations ci-dessus.

Qui devrait éviter le soja?

Maintenant que j’ai discuté de tous les merveilleux avantages de manger du soja (choisissez toujours les types de soja entiers / peu transformés tels que le lait de soja non sucré, le yaourt au soja, le tofu nature, le tempeh, le miso, le natto et le soja eux-mêmes!) .

Le soya bon ou mauvais?
Le soya bon ou mauvais?

Discutons du petit % de la population qui devrait faire attention ou éviter complètement le soja

a) Ceux qui sont allergiques au soja : Il y a moins de 0,5 % de chances que vous soyez allergique au soja. Dans ce cas, comme pour toute allergie, il est conseillé d’éviter complètement l’ingrédient qui provoque la réaction ainsi que les traces dudit ingrédient.

b) Ceux qui souffrent d’hypothyroïdie : Si vous utilisez une hormone thyroïdienne synthétique, évitez de consommer du soja pendant les heures entourant le moment où vous prenez le médicament, car cela peut interférer négativement. Mais il n’y a aucune donnée suggérant que vous deviez éviter complètement le soja. Comme toujours, discutez-en avec votre médecin.

c) Ceux qui ont une carence en iode : la carence en iode augmente les effets antithyroïdiens du soja, alors que la supplémentation en iode est protectrice, alors gardez votre iode sous contrôle en consommant des aliments riches en iode ou un supplément.

Enfin et surtout, le soja est extrêmement nutritif ! Faire du soja une partie de votre alimentation (sauf si vous appartenez à l’une des trois catégories que j’ai mentionnées ci-dessus) est pour moi une évidence ! C’est le haricot qui contient le plus de fer, de calcium et de protéines. Ils sont une protéine complète, ce qui signifie qu’ils contiennent tous les 9 acides aminés essentiels. Et pour nous, les végétaliens, le lait ou le tofu de soya enrichi au calcium sont d’excellentes sources de calcium alimentaire, dont de nombreux végétaliens manquent par l’alimentation.

Saviez-vous?

Les régimes alimentaires asiatiques traditionnels sont les meilleures façons de profiter des bienfaits du soya pour la santé. Ce sont des cultures qui ont tendance à être en meilleure santé et à vivre plus longtemps que les Américains. Les Japonais d’Okinawa, qui vivent le plus longtemps au monde, consomment en moyenne 1 à 2 portions de soya par jour, tofu, lait de soya et edamame, ainsi que versions fermentées: tamari et miso. Ce sont ces aliments naturels à base de soya qui ont nourri des civilisations entières pendant des siècles que préfèrent les médecins et les nutritionnistes qui préconisent un style de vie végétalien – plutôt que les produits à base de soya à base d’isolats de protéines de soya, de concentrés de protéines de soya, de protéines de soya hydrolysées, d’huile de soya partiellement hydrogénée, etc.

Découvre comment je suis devenue végane?

Sources:

@meguelthevegan

Hamilton-Reeves,Ph.D. Jill M. et al. “Clinical studies show no effects of soy protein or isoflavones on reproductive hormones in men: results of a meta-analysis.” American Society for Reproductive Medicine.

August 2010. Volume 94, Issue 3, Pages 997–1007. Web. Accessed Nov. 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19524224

Celec Ph.D, M.D., Peter. Et al. Increased one week soybean consumption affects spatialabilities but not sex hormone status in men. International Journal of Food Sciences and Nutrition.

Volume 58, 2007 – Issue 6. Pgs 424-428. Web. Accessed Nov. 2018.

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/09637480701253490?journalCode=iijf20

Kimura, Tomomi. “East meets West: ethnic differences in prostate cancer epidemiology

between East Asians and Caucasians.” Chinese Journal of Medicine. 2012 Sep, 31(9):

421–429. PMC. Web. Accessed Nov. 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3777503/

Dupont, Veronica. “GMO corn, soybeans dominate US market.” Phys.org. June 2013. Web.

Accessed Nov. 2018. http://phys.org/news/2013-06-gmo-corn-soybeans-dominate.html

Martin-Orue, Susana M., et al. “Degradation of transgenic DNA from genetically modified soya

and maize in human intestinal simulations.” British Journal of Nutrition. June 2002 , Vol 87.

Issue 6. pp. 533-542. Cambridge University Press. Web. Accessed Nov. 2018.

http://journals.cambridge.org/action/displayAbstract?fromPage=online&aid=898052&fileld=S000

7114502001149 Messina MPH, RD., Ginny. “Soyfoods in Asia: How Much Do People Really Eat?” The Vegan RD. March 2011. Web. Accessed Nov. 2018.

http://www.theveganrd.com/2011/03/soyfoods-in-asia-how-much-do-people-really-eat.html

vegan cookies